CHE L'ARGENTIN

Publié le par csra

Voici donc enfin ce film (le premier volet) sur le Che, réalisé par Steven Soderbergh. Il est à mon avis directement dans la logique et la suite de "Carnets de voyage" de Walter Salles. On découvre ainsi un jeune homme issu de bonne famille mu par un important désir d'égalité sociale et d'humanisme (cela dans le film de W Salles). On retrouve ce portrait dans le film de Soderbergh, mais en révolutionnaire. Malheureusement la révolution ne se fait pas toujours avec des pancartes et des fleurs. En face il y a la matraque et le fusil. Entrecoupé du voyage aux USA à l'ONU, le metteur en scène apporte un élément politique supplémentaire qui permet au spectateur de porter son jugement. C'est très documentaireet fictionnel à la fois, les scènes dans la jungle sont là pour le prouver. Alors Soderbergh et Del Toro montrent ils une révolution cubaine soft?

Moi je ne sais pas, mais le personnage que j'ai découvert dans le film de Salles, je le retrouve ici à Cuba au milieu des frères Castro. On y voit aussi poindre entre eux des divergences, plus radicales pour le Che, et qui améneront ensuite à la guérilla en Bolivie.

Warner Bros.

Il faut avouer que cette affiche possède un côté romantique et consensuel.



Publié dans AUTRES FILMS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article