CHE: GUERILLA

Publié le par csra

Dans le premier film, le Che est l'étranger à Cuba, et la révolution marche et aboutit. Dans cette seconde partie, il est toujours un étranger, bien qu'il soit en Bolivie pays voisin du sien: l'Argentine. Son projet révolutionnaire sera un échec. Le film retrace la préparation, la constitution du groupe, la méfiance de certains paysans, la première échauffourée, jusqu'à l'erreur de la visite d'une sympathisante à qui Guevara avait dit de ne pas revenir. Ensuite tout s'écroule sous la pression militaire bolivienne et américaine. Le Che est toujours présenté en homme bon , il forge son îcone. Il sera abattu ou assassiné par l'armée, après son arrestation suite à un échange de tirs musclés dans une gorge escarpée. Saluons là la maitrise du metteur en scène. Cette fin tragique fait penser à celle du film Mesrine, mais les deux hommes n'ont malheureusement rien de commun. Il se dégage du Che plus d'humanisme et pas de haine. Mais cet avis est affaire de personne...

Warner Bros. France

Sur cette affiche, le Che semble gagner, cette révolution sera la dernière.

 



Publié dans AUTRES FILMS

Commenter cet article