Le Symbole Perdu

Publié le par csra

Après la sortie du film Anges et Démons, Dan Brown a sorti un nouveau roman, une nouvelle aventure de Robert Langdon: Le symbole perdu. Je suis donc actuellement en pleine lecture du 5 ème roman de Brown. L'auteur dans son premier livre s'attaquait à l'informatique et la NSA (Forteresse digitale), dans le second la science et la NASA (Deception Point). Avec ses deux précédents romans, c'était l'Eglise à travers ses institutions et  ses Ecritures...

Ce nouveau roman, c'est la franc-maçonnerie, les Mystères anciens et la néotique. Vaste programme où celui ci n'oublie pas d'y ajouter aussi le Christianisme. Voilà ce que l'on lit à la page 427 du roman:

"Le passé  mystique de l'Eglise, pourtant, n'était nulle part aussi évident qu'à son épicentre: au Vatican! Au coeur de la place Saint-Pierre se dressait un grand obélisque... Taillé mille trois cents ans avant la naissance de Jésus, ce monolithe mystérieux n'avait aucun lien, de près ou de loin, avec le christianisme moderne.( ) Un mémorial pour les quelques sages qui se souvenaient encore où tout avait commencé. Cette Eglise, née de la matrice des Mystères anciens..."

A la lecture de ce passage, je me sens interloqué par l'explication de la date de création de cet obélisque. Il est bien égyptien, mais grâce à mes lectures qui se croisent, dans le Guide Vert ROME de Michelin, voilà se qui est écrit page 400:

"Au centre de la place, l'obélisque. Ce monolithe de granit fut taillé au 1er siécle avant Jésus Christ à Héliopolis pour Caius Cornelius Gallus, préfet romain en Egypte. Il fut apporté à Rome en 37 sur l'ordre de Caligula qui le fit dresser dans son cirque( ) C'est là qu'il se trouvait quand Sixte Quint entreprit de le faire ériger sur la place St-Pierre (1585)..."

Donc Dan Brown prend des libertés avec l'histoire (ce que l'on savait), mais ici avec l'histoire d'un monument. Il écrit bien des romans mais pas de l'Histoire avec un grand H. Alors faut-il se méfier de toutes ses descriptions de monuments à Paris, Londres, Rome et Washington? Vous me direz que tout ceci n'est pas bien grave, mais dans le film INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE, le temple où se trouve le Grall; n'a servi que de décor, il n'est pas fait allusion du tout à la cité nabatéenne de Jordanie. A méditer...

Dan Brown. Sony Pictures Releasing France

 



Publié dans AUTRES FILMS

Commenter cet article

csra 20/02/2010 13:46

Dan Brown perdu?Ca y est j'ai fini la lecture du roman, et je suis un peu déçu.
Il brasse trop de choses: les mystères anciens, un symbole perdu, un mot perdu, le verbe, l'égyptologie, la franc maçonnerie, la religion, la néotique, la pesée de l'âme,les pères fondateurs de l'Amérique et la Bible...Et il confond l'ancien et le nouveau testament.Le roman donne une première fin vers la 500ème page je crois et après on est dans le délire new Age...de bavardages anciens... Je vois d'ici la fin du film avec la musique sirupeuse de hans Zimmer. Bref une fin ratée mais un roman qui se lit.