THE READER

Publié le par csra

David Kross et Kate Winslet. SNDPour moi le problême de l'adaptation ne se pose pas, car je n'ai pas lu le livre de Bernard Schlink. Donc je juge, ou j'apprécie le film de Stephen Daldry comme une création cinématographique. Pour tout dire je trouve le film très bon, il montre avec beaucoup de délicatesse, de pudeur, la culpabilité immense du peuple allemand pour l'holocauste. Le rôle qu'interprète  le jeune acteur David Kross, est un jeune homme qui démarre avec toutes ses chances de réussir. Sa rencontre fortuite avec cette femme Hanna (Kate Winslet) va le faire basculer en arrière et prendre en pleine figure l'horreur commise par ses "parents". On peut voir la scarlatine (vieille maladie) comme une métaphore du nazisme.  Le récit montre bien sa descente aux enfers, en quelque sorte,ses remords d'avoir aimé cette femme. Celle ci n'est pas présentée dans le film comme une victime, mais bien comme une personne qui assume ses gestes. La scène finale où Michael rencontre une des prisionnères de Hanna, est chargée de malaise. Elle rend bien le climat d'horreur qu'a connu l'Europe avec l'holocauste.



Publié dans AUTRES FILMS

Commenter cet article