Parlez moi de la pluie...

Publié le par csra

...ou du beau temps, tel pourrait être le nouveau titre du fim de Agnès Jaoui. C'est un plaisir de retrouver le couple du goût des autres et de comme une image. Jean Pierre Bacri ne nous lasse pas de ses personnages désabusés et bougons. Donc après les chefs d'entreprise, musiciens, professeurs de chants, nous voilà projetés dans l'univers de la politique et du féminisme. Mais c'est drôle on en parle presque pas, on est plongé plutôt dans la famille et ses secrets. C'est surtout le plaisir de découvrir Jamel Debbouze sérieux revendicatif et amoureux? Bref c'est une petite musique intime que l'on découvre dans le sud de la france loin des clichés et des troupeaux de moutons dans la montagne...euh c'est vrai que Agnés tombe dans le cliché "curé" et "paysans", dommage là elle manque un peu de finesse, mais l'humour ratrappe trout. Ah j'oubliais, au début j'ai cru que l'on était dans un film de Woody Allen, avec ce générique sur fond noir et musique classique...

p.s. qui n' a rien à voir avec ce billet, mais avec le titre du blog. Pourquoi je ne parle pas d'Indiana Jones? Par ce que j'attends le DVD ou une passerelle digne du temple maudit à vous présenter.



Publié dans AUTRES FILMS

Commenter cet article

diane_selwyn 27/09/2008 16:51

Pour le début à la Woody Allen, tu as raison...D'ailleurs, ils partagent ce goût des mots et de la langue.