INDIANA JONES ET LE NOUVEL OBSERVATEUR

Publié le par csra

J'ai toujours eu l'idée dans la création de pages personnelles ou blog de faire une partie sur la critique cinéma. Mais en y réfléchissant bien, je me suis rendu compte que la tache était ardue. Retrouver les articles, regarder dans les revues que je possède Première Studio...mais le tout était dans des cartons, dans le cagibi...De plus je n'ai pas gardé les notes d'autres journaux. Mais j'avais à portée de main le no 1035 du 7 septembre 1984 du nouvel observateur. Et en couverture de ce magazine, on y retrouve Indy Demi-lune et Willie. c'est une photo du temple maudit. Dans le journal un article sur Steven Spielberg intitulé: l'homme qui a marché dans les étoiles (écrit par Tony Crawley). En inter titre: Indiana Jones, vous connaissez? Demandez aux enfants : c'est Bond + Tintin + Zorro. Spielberg n'a pas fait de Bond mais a produit 2 Zorro et prépare les aventures de Tintin. L'article suit la carrière de l'auteur et est relativement élogieux et on navigue donc dans les eaux de la Guerre des étoiles , de ET, de Sugarland Express, de 1941, Rencontres du troisième type et les aventuriers de l'arche perdue. Par contre il n'y a pas de critique mais une belle reproduction de l'affiche.  

janvier juillet 2008 065

Ensuite le 19 octobre 1989, le nouvel obs propose 2 articles pour la sortie de la dernière croisade. Le premier est écrit par Jean-Claude Guillebaud et fait le parallèle avec certains poètes-chercheurs-aventuriers dans un article intitulé "les petits cousins de Tintin". Il illustre son article par une photo inédite du film où Indy est suspendu dans le vide du ravin. Le second article est la critique du film par Michel Pérez. Dans son texte il spécifie qu'il ya bien des serpents, un délire ferrovière, un lion , des rats visqueux, un Zeppelin... et il ajoute" Ce qui compte, c'est que les espaces toujours solennels et parfois glaçants de l'aventure spielbergienne soient enfin peuplées et que Sean (Connery) soit là pour nous rappeler à tout moment qu'il ne serait pas très gentil pour lui  d'être agacé par l'allure un peu trop boyscout de son rejeton".

 janvier juillet 2008 066

Avec le nouvel observateur, on y trouve aussi un journal intitulé: Télé Obs. La trilogie ayant été diffusée plusieurs fois, voici les notules concernant les 3 films.

Les aventuriers de l'arche perdue (1980) 1h50 *** Spielberg gagne par KO dès la première séquence. Ensuite, il n'y a plus qu'à se laisser faire, puisque le film emporte tout sur son passage.

Indiana Jones et le temple maudit (1984) 1h55 * Sans doute le plus faible de la série "Indiana Jones". Quelques bons moments, cetes, mais ça ne fonctionne que par à-coups.

Indiana Jones et la dernière croisade (1989) 2h05 ** Après s'être un peu perdu dans le deuxième épisode, Spielberg retrouve l'inspiration, le punch et l'humour du premier. La présence de Sean Connery en papa d'Indiana Jones se révèle particulièrement bénéfique. Un vrai bonheur de cinoche.

 



Publié dans indiana jones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article