Entre les murs...

Publié le par csra

...mérite sa Palme d'Or. Le jury présidé par Sean Penn a jugé un film, une histoire, du cinéma. Les critiques qui ont aimé le film, ont jugé du cinéma: un scénario, des acteurs non professionnels, des interprétations et non leurs propres rôles. Le film de Laurent Cantet techniquement est simple, pas d'esbrouffe! Les deux heures de film n'ont pas de temps mort. Le récit n'est pas une critique ni un amalgame de l'Education Nationale. C'est de la micro histoire, une expérience personnelle, celle de François Bégaudeau, un constat de ce qui se passe dans les collèges difficiles. Alors certainement cela se passe peut-être mieux dans certains endroits, mais là le but est de montrer. Il y a certes une mauvaise image de certains professeurs, mais le récit joue le jeu de la vie, de la réalité, mais pas de télé-réalité. C'est un film d'émotions, de poésie, de violence, il est fait pour réfléchir et débattre, et pour les acteurs de l'école, de trouver d'autres chemins, de s'ouvrir aux autres, qui ont une autre histoire que la nôtre (celle d'être français). 

Publié dans AUTRES FILMS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

diane_selwyn 27/09/2008 16:50

"C'est un film d'émotions, de poésie, de violence, il est fait pour réfléchir et débattre" : je suis tout à fait d'accord et entièrement conquise par cette Palme d'Or méritée, intelligente et belle.