mon billet sur "LE CRANE DE CRISTAL"

Publié le par csra

Ouf!, n'ayons pas peur des mots, ce dernier opus est trés réussi. Les auteurs nous ont préparés au début un fondu-enchaîné avec le logo paramount désopilant. Aucun fan ne s'attendait au tas de terre d'un chien de prairie. Et ensuite on démarre sur les chapeaux de roues. Hommage à  Américan Graffiti, à Duel, recherche de l'arche d'alliance par le KGB dans un hangar militaire US? Pourquoi Indy est-il prisonnier? Qui est son nouveau compagnon?...Et le film est ainsi construit alternant cours d'archéologie, scènes intimistes, scènes d'actions. Celle de la moto étant particulièrement réussie. Et nous progressons ainsi jusqu'au Pérou (carte à l'appui) où Indy accompagné de Mutt (son fils!) retrouvera Marion, son premier amour. Retrouvailles dans un camp militaire russe, on pense aux aventuriers de l'arche perdue. Et entre temps on a glissé du fantastique à la SF. Spielberg a puisé dans son univers, dans son cinéma, dans la série du jeune Indy, des idées et des répliques, qui bâtissent une oeuvre Indy cohérente. Indy est resté le même, malgré son âge, et la toute fin est romantique, tout à fait normal!

 Cette semaine je vous conseille d'acheter le nouvel observateur pour 2 articles: un sur la saga et l'autre sur la véritable histoire des "crânes de cristal".

Affiche américaine. Paramount Pictures



Publié dans indiana jones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article