AU-DELA

Publié le par csra

C'est un film existentiel qui nous parle de l'au-delà, des êtres chers partis ou revenus suite à des accidents et des catastrophes...Clint filme 3 personnes: un médium "en retraite" vivant à San Francisco

Matt Damon. Warner Bros. France

Marie journaliste à Paris ayant échappé au tsunami

Cécile de France, Lisa Griffiths, Jessica Griffiths. Warner Bros. France

et Marcus à Londres ayant perdu son frère jumeau Jason et ayant une mère droguée qui lutte pour s'en sortir)

George McLaren. Warner Bros. France

Trois solitaires.La solitude est l'un des thèmes de prédilection de Clint, des êtres avec un passé particulier, un ailleurs. Ici il s'agit de la mort, de l'absence d'un parent. Ces personnages ont ici connu la maladie, la noyade, les catastrophes, et l'accident. Clint va donc les faire se rencontrer et se retrouver: George et Marie dans un Londres romantique, Marcus et sa mère guérie. Il va nous faire passer ainsi d'histoires en histoires et de Capitale en Capitale. Et il en profite aussi pour partir dans d'autres directions avec les cours de cuisine italienne, l'action sociale en Angleterre, et une charge anti-médium. Il nous parle aussi de Charles Dickens, des forums de lecture etc...

Et puis Clint fait un peu son Spielberg (co-producteur) avec l'intro coup de poing (le tsunami), comme le débarquement de "il faut sauver le soldat..", et puis "le temple maudit" quand Indiana à plat ventre recherche son anti-poison: Marcus dans le métro essaye d'attraper la casquette de son frère Jason. De l'au-delà son frère lui fait ainsi échapper à l'attentat. Idée romanesque et sentimentale qui nous vient avec spontanéité.

Harrison Ford. Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

 

        Bref c'est du grand ciné humaniste, dont le message est tout simplement s'aimer, sans oublier ceux qui nous quittés.



Publié dans AUTRES FILMS

Commenter cet article