Les aventuriers 40 ans après

Publié le par indianacsrajones

Indiana Jones . Ce nom est né avec le film "les aventuriers de l'arche perdue" il y a maintenant 40 ans. Cela ne nous rajeunit pas. Mais la question qui nous taraude est ce un film sur l'archéologie? Et bien non. Ce film est tout d'abord un hommage aux films et séries d'aventures des années 40 et 50, en grossissant légèrement. Ce qu'ont voulu les créateurs, c'est de refaire ces pérégrinations  à travers notre planète, et courir les dangers de terres et peuples inconnus, mais aussi de légendes ancestrales et mythologiques. Voilà le cadre des aventuriers : trésors enfouis (idole Amérique du Sud et artefact égyptien) et méchants coriaces (nazis) . Et puis il faut lui trouver un job à cet aventurier. Professeur et archéologue: ce sera parfait. D'ailleurs dans le quatrième film injustement détesté et oublié dans les reprises, il cite sa profession : professeur à mi-temps!

Donc, tout cela pour écrire que la présence dans le quatrième film "le royaume du crâne de cristal" la présence d'extra terrestres se justifie, suite aux genres que les films ont croisés et aux aventures parfois abracadabrantes. Il s'accroche à un sous-marin, détruit une statue géante dans un temple enfoui, remplace un parachute par un canot pneumatique,survit aux drogues d'une secte maléfique, survit de l'explosion d'un cargo en pleine mer ... et rencontre un chevalier templier vivant encore au fin fond d'un grotte cachée dans le temple du trésor nabatéen à Pétra. Ouille!

Et puis notons tout de même que la dernière croisade est quand même un remake des aventuriers de l'arche perdue. Revoyez le début: c'est une quête en double( jeune vieux), puis le cours en fac, la visite de gens mystérieux, le début du voyage enquête etc...

Le temple maudit lui ne mentionne peu l'archéologie, et le début c'est un peu James Bond. Bon et bien maintenant, attendons de retrouver notre archéologue préféré dans de nouvelles aventures fantastiques.

 

 

Publié dans indiana jones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article